Notre installation à Saint-Pierre-de-Chartreuse date du 15 août 1975. À cette date, nous avions réussi tant bien que mal à construire une maison, et depuis, nous avons   eu   le   loisir   et   presque   l'obligation   de   découvrir   un   environnement   riche   et contraignant, d'interagir avec lui, essayer de l'améliorer un minimum

Impossible  de  compter  les  heures  et  les  jours  passés  à  domestiquer  une  terre lourde de glaise mais fertile, afin de créer un jardin et quelques massifs.

La  célébration  du  neuvième  centenaire  de  l'installation  des  Chartreux  était une trop belle occasion de me joindre aux manifestations locales, qui jusque là, se limitaient plus ou moins à un corso annuel - d'ailleurs remarquable - et quelques bals. Le spectacle son et lumière à la Correrie fut un succès malgré la pluie, les suivants "mémoire d'hêtre" furent un échec à cause de la pluie.

Mais ce genre d'initiative a généralement une descendance. Dans le cas qui nous occupe, ce furent en premier lieu les rencontres Brel (aujourd'hui le Grand Son) que j'ai suivies depuis leur début par  la  photo  mais  aussi  en  participant  au  CA  de  l'asssociation  qui  en  est gestionnaire,   (nommée   l'Éphémère   pour   porter   chance   peut-être   à   son exceptionnelle longévité).

L'autre  descendant  est  PhotoSom,  que  j'ai  fondé  à  la  demande  de  quelques habitants  et  animé  jusqu'en  2010.  Maurice  Gonnard  a  pris  la  suite  et Pauline Frappier, aujourd'hui, fait  bien progresser sa notoriété.

Le Parc naturel régional a été l'autre grande aventure du Massif. En appoint et en appui à sa création, j'ai fondé les Amis du Parc de Chartreuse. Jean-Louis Barbon en a repris la présidence.

Douze années d'implication dans le Conseil municipal de notre  commune ont  concrétisé  un  intérêt  toujours  vif  pour  le patrimoine et l'urbanisme.

Aujourd'hui, mes thèmes de prédilection restent : "L'eau"

"Le bois et les plantes" "Les paysages"